Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2008

Faire ses courses a Cordoba

n'est pas une mince affaire. Apres une nuit passee dans un bus ou les sieges s'inclinent a peine et ou le chauffeur avait mis la clim en mode criogenisation, nous arrivames a Cordoba. L'hotel qu'on avait trouve dans le routard etait digne de Shinning selon Carine, plutot glauque et vide, tellement vide qu'il allait ferme d'ailleurs.

Nous sommes donc parties en ville histoire de racheter l'essentiel de ce qu'on m'avait vole. 1er etape, des chaussures. J'ai fait un magnifique investissement de fausses converses a 6euros. Puis epuisee nous sommes rentrees faire une sieste. En + pas mal de magasins semblaient fermes. On s'est dit, c'est normal, c'est la pause sieste. Ca va re ouvrir tout a l heure. Et bah non !!! une majorite de magasin ferment a 13h30 le samedi. Pratique ...

Samedi soir on a decide de ne pas se laisser aller et nous sommes  sorties. Immersion totale dans une boite ou nous etions les 2 seules touristes...et aussi les 2 seules personnes de plus de 25 ans :-(

Dimanche fut consacre au demenagement dans un nouvel hotel et le reste dela journee fut calme pour moi, la chaleur m'a poussee a me terrer toute la journee a l'hotel.

Et enfin lundi matin entre le check out et le depart pour Igacu, j'ai pu, malgre le jour ferie (fete de l'immaculee conception) finir mes achats. Par contre j'ai laisse tomber le MP3 et l'appareil photo qui sont plus chers ici qu'en France. Et puis qui sait, le papa noel va passer bientot, et je ne sais pas ce qu'il amenera dans sa hote ;-)

 

Les commentaires sont fermés.